sur McKee
1 mai 2010, 7 h 37 mi
Filed under: previously sur ce blog

Reparlons scenario. (English version of this post down below)

Nadia Bettega donne la parole à Magali Vander Vorst.

Magali a une licence de  Communication Audiovisuelle de l’ Université de Navarre, elle a un Master de scénario de l’ Université Pontifice de Salamanca. Elle vit actuellement à Londres où elle est critique de cinéma pour le site www.cinecritico.es.tl et elle  travaille avec Nadia Bettega comme  assistante photographe.

Elle a eu un coup de foudre pour Robert McKee et en témoigne.  Le concept est d’autant plus intéressant que  Luc Dellisse est un des spécialistes français de l’enseignement du scénario (Professeur à la Sorbonne et à l’Université de Bruxelles, auteur de L’invention du Scenario , de L’Atelier du Scénariste et d’un roman Le Professeur  de Scenario) )http://www.lesimpressionsnouvelles.com/cvdellisse.htm . Il  publie sur e-dito https://christiangatard.wordpress.com/category/le-blog-de-luc-dellisse/

STORY

http://www.mckeestory.com/

Le séminaire de Robert McKee

On pense quoi d’un type qui en tue un autre ? Et comme si ce n’était pas suffisant, il tue aussi son roi. Puis, histoire de se rassurer, il en fait autant avec son fils. Tout ça parce qu’on lui a dit de le faire.  Pas le genre d’individu que vous aimeriez croiser, non ?

Et si je vous dis qu’il s’appelle Macbeth ? Ca change la donne ?  Vraiment ? Macbeth est un assassin. Le genre d’assassin qu’on finit par aimer… au théâtre. Etrange sentiment non ? Pas de quoi s’inquiéter sur sa propre santé mentale. Cela se nomme l’empathie. Macbeth n’est ni plus ni moins qu’un assassin mais un assassin qu’on voit, après l’accomplissement de ses crimes, souffrir. Il est assiégé par ses cauchemars, poursuivi par une inexorable culpabilité… et c’est là qu’intervient la magie d’une histoire… une histoire où fonctionne l’empathie, voire l’identification. On a tous en nous quelque chose de Macbeth. Curieux sentiment qui mène du rire aux larmes. Fascinante diablerie du scénariste qui sait parfaitement à quoi s’en tenir sur nous-mêmes : nous sommes tous coupables de quelque chose. C’est ce sentiment d’empathie que Robert McKee traite dans son séminaire « Story » et qu’il veut graver dans nos mémoires.

Robert Mckee est des maîtres mondialement reconnus du scenario. Il vient de proposer son séminaire à Londres.  Comme depuis 26 ans, et avec le même succès, il a une fois de plus convaincu qu’une bonne histoire, c’est d’abord un bon scenario. Un metteur en scène, un réalisateur peut transformer un bon scenario en un film génial mais un mauvais scenario ne peut jamais déboucher sur un bon film.

McKee est une référence mondiale. Même si son séminaire s’inspire de son livre Story, qui en est à sa 32ème édition, il remplit les salles d’un public de scénaristes impatients d’apprendre et réapprendre à construire leurs histoires. Il a souvent été accusé d’être doctrinaire sur la façon d’écrire, voire intolérant à la contradiction mais ce qu’il propose n’est rien d’autre qu’une méthode efficace et précise pour réussir à écrire un bon scenario.

Son séminaire est ce que je pourrais appeler un cours de médecine qui permet de regarder l’histoire sur laquelle on travaille avec un regard différent, nous révélant des éclairages dont on n’avait pas la moindre idée.  Il permet de sauver des scenarios mal en point ! Le monde est plein de ces scenarios moribonds qui nécessitent des interventions d’urgence. C’est la magie de McKee que de leur redonner vie. Ce n’est pas dans les écoles de cinéma que l’on apprend ça.

Magali VanderVorst

STORY

The seminar by Robert McKee

What would you think about a guy who kills another? And if that was not enough, he also kills his king. Then, just to reassure himself, he does the same with his son. All because he was told to do so. Not the kind of person you want to cross on the street, is it?

And if I tell you his name is Macbeth? Does it change he game? Really? Macbeth is a murderer. The kind of killer you end up loving … in the theater. Strange feeling, isn´t it? Don´t worry, you are not crazy. This is called empathy. Macbeth is neither more nor less than a murderer, but after the completion of his crimes, you see him suffer. He is besieged by nightmares, pursued by an inexorable guilt… and this is where the magic of a story lies; a story where the empathy starts working with identification. We all have within us something of Macbeth. A curious feeling that leads us from tears to laughter. Fascinating screenwriting devilry – who knows what we should expect of ourselves: we are all guilty of something. This sense of empathy is what Robert McKee addressed in his « Story seminar  » and he wants to burn it into our memories.

Robert McKee is an internationally recognized guru of the scenario mentioned above. He just finished delivering a seminar in London. The same seminar he has delivered for the last 26 years and with the same success. He once again demonstrated that a good story comes from a good script. “A master of direcition can turn a good script into a great movie but a bad script will never lead to a good movie”.
McKee is a world reference. Even if the seminar is based on his book Story, now in its 32nd edition, he fills the halls with an audience of writers eager to learn and relearn how to build their stories. He has sometimes been accused of being prescriptive about how to write, but what he proposes is nothing but an efficient and accurate method to succeed in writing a good script.

His seminar is what I would call a medical course that lets you watch the story you are working on, from different eyes, revealing insights that we had no idea existed. It saves scenarios in bad shape! The world is full of these scenarios often requiring an emergency response and this is not something we can learn in film schools. It’s the magic of McKee that gives them their new life.
Magali Vander Vorst


Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :