COUP DE COEUR POUR LE PRIX JULES VERNE
18 juillet 2010, 9 h 15 mi
Filed under: COUPS DE COEUR

Paschal Grousset a vécu dans l’ombre de Jules Verne et dans la lumière de la Commune de Paris. Il connu la pénombre d’un pénitencier en Nouvelle Calédonie,  le crépuscule londonien d’une vie d’auteur en exil, les feux de la rampe de la vie politique de la fin du 19ème. Un parcours fascinant décrit par un chercheur fasciné… Xavier Noel est habité par son sujet et son enthousiasme diffuse tout au long de la lecture. Il a l’humour qu’il faut, une connaissance absolue, abyssale de Grousset, il semble impossible d’aller plus loin dans le pistage attendri et méticuleux. Chaque grande scène de la vie de Grousset est une époque en soi, une performance de grande magnitude. Noël le suit jusqu’au moindre geste. Comment a-t-il pu cerner aussi bien le bonhomme ? Tout est passionnant: le communard, le bagnard, l’écrivain, l’homme politique… et ce qui fonde une trame de vie autour de ce ré inventeur étonnant qu’il fut de lui-même.

Célébration des vies multiples, rebondir toujours, never to submit or yield … c’est un des secrets de Grousset. Cela donne une vie gourmande, parfois hargneuse, toujours au bord du vide.

Parmi les étonnements et découvertes du livre, la correspondance avec son éditeur  Hetzel. En dehors du fait – en soi épatant que ces lettres soient conservées – le ton, les formules, la tournure des phrases relèvent d’une autre époque. On n’écrit plus comme ça, on ne s’engueule plus, on ne négocie plus de cette manière. Et c’est  cette manière un peu désuète qui m’arrête. Le « un peu », précisément. Les nuances subtiles dans les adjectifs, les façons de dire qui ne sont pas tout à fait celles d’aujourd’hui m’entraînent dans une méditation mélancolique sur ce qu’est l’esprit du temps, sur la Geistzeit d’une époque. Grousset comme Verne ont annoncé la science-fiction avec suffisament de talent pour qu’on leur emprunte un instant ce véhicule. Machine à remonter le temps. Je m’assieds à côté d’eux sur une terrasse des Grands Boulevards. On bavarde, on se raconte. Est-ce qu’on se comprend? Qu’est-ce qu’on comprend l’un de l’autre? Sommes-nous des martiens les uns pour les autres?  Je sais bien que la peinture, la littérature de toutes les époques donnent dans l’universel et que l’art transcende le temps, etc… mais une conversation au café?

Je reviens en souriant à ma lecture du livre de Xavier Noël. Je n’ai pas la réponse à ma question, j’ai beaucoup mieux, j’ai un livre qui me renvoie en permanence à des questions de ce genre. La clé de tout ça, on le devine, est l’identification. Je suis Grousset! Et je suis Noël  racontant Grousset! Noël qui travaille sur Grousset depuis trente ans et que Grousset travaille. Noël qui laisse entendre que sa quête n’est pas terminée et que se cachent sans doute ici ou là des manuscrits, des lettres, des bouts de papier qui dévoileront plus encore. Ce Grousset aventurier, ce Grousset sur les barricades, ce Grousset à Londres… évidemment c’est moi. Et ce Noël le pistant et le dépistant partout, qui croyez vous que c’est?

Bref ce bouquin  fait surgir ces merveilleux mensonges vrais que sont les identifications héroïques.

Une dernière chose: le lecteur très attentif d’e-dito se souvient peut-être de ces quelques lignes aujourd’hui enfouies dans les profondeurs de ce blog…

 Il y a quelque temps une visite ensoleillée au Salon du Livre Ancien de Bergerac me met en contact avec Alain Braut, résidant à Canals, près de Grisolles, le village où Paschal Grousset a passé son enfance.  Alain Braut a été co-organisateur du premier colloque sur Paschal Grousset, à Grisolles justement. Alain Braut me parle alors de Xavier Noël à qui je propose de rencontrer Benoit Peeters.

 Je n’avais pas lu le livre. Il y avait  quelque chose dans l’air qui semblait juste. Benoit Peeters a pensé la même chose que moi.

http://www.lesimpressionsnouvelles.com/grousset.html

Grand prix Jules Verne 2010

décerné  par

l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire

Opposant au Second Empire, ministre de la Commune de Paris en 1871, enfermé au Fort Boyard, déporté en Nouvelle-Calédonie, évadé, Paschal Grousset est en exil à Londres quand il entreprend pour l’éditeur Hetzel des romans sur les mondes éducatifs, uniques par leur approche documentée. Premier traducteur de L’Ile au Trésor de Stevenson, il écrit aussi des récits d’aventures (parfois signés… Jules Verne) qui en font l’un des pères de la science-fiction. Utopiste, il propose un laboratoire du feu central terrestre à l’Exposition universelle de 1900. Promoteur de l’éducation sportive pour tous, il précède Coubertin dans l’intention de ressusciter les Jeux olympiques. À nouveau présent pour quinze ans sur la scène politique, il apporte ses idées dans les grands débats qui traversent la Troisième République.

Cent ans après la disparition de Paschal Grousset, son œuvre multiforme, d’une portée considérable, mérite largement d’être redécouverte, au travers du parcours engagé et souvent entravé, de cet homme injustement oublié. Fruit de longues recherches, cette biographie, richement illustrée, lui rend enfin l’hommage qu’il mérite. François Schuiten a dessiné pour cet ouvrage une couverture originale, comme il l’avait fait pour Paris au XXe siècle, un roman inédit de Jules Verne, longtemps disparu et finalement publié en 1995.

 

Xavier Noël a découvert Paschal Grousset lors de ses études de Lettres en 1980. Après lui avoir consacré une maîtrise, un D.E.A. et plusieurs articles, il a entrepris de longues recherches pour donner une lecture panoramique et cohérente de la vie et l’œuvre de Paschal Grousset, d’apparence éclatée, car menée sous divers pseudonymes. Exerçant dans le secteur de la formation professionnelle (actuellement au Conservatoire national des arts et métiers),  Xavier Noël est également photographe.

84 avenue Albert – 1190 Bruxellestél : 32 2 503 30 95info@lesimpressionsnouvelles.comhttp://www.lesimpressionsnouvelles.com

 

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :