éloge des vieilles lunes
18 janvier 2011, 21 h 56 mi
Filed under: previously sur ce blog

Ca n’a pas une importance extraordinaire. Cela vous trouve au détour d’une randonnée urbaine. C’est à Saint Mandé, la photo doit dater de l’été dernier. C’est le point de départ de quelque chose. Probablement du gothique troubadour.

C’est à dire le point de départ des deux périples que voici:

Ils sont issus tous les deux d’un passé plus ou moins archaïque et ce n’est pas un problème: les choses antiques reviennent en cycle. Il n’y a là rien que de naturel. Ecrire, marcher. L’humanité n’a pas arrêté d’écrire et de marcher. Et de regarder. C’est ce que fait la soeur Anne de Saint Mandé qui regarde le scribe et l’aventurier.

Mais ce n’est peut-être pas une solution non plus, car le stylet du scribe n’est pas digital ni la canne de Savorgnan  une torche optique.  Assis, écrire. Debout, marcher. Pour autant chacun tient qui un stylet, qui une canne – Savorgnan a peut-être aussi un instrument d’écriture à la main.  Ecrire et marcher, est-ce la même chose? N’est-ce pas une vieille lune dont justement il faut faire l’éloge? cg


Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :