L’attente Un récit de Catherine Charrier – deux regards sur un récit aux Editions Kero
15 septembre 2012, 8 h 33 mi
Filed under: previously sur ce blog

L’attente. Un récit de Catherine Charrier

dispositif critique à double entrée pour le bouquin de Catherine Charrier qui vient de paraître

Version intello bon ton

Il y a une franchise lumineuse et candide dans ce récit basé sur les petits arrangements avec l’adultère. Ces arrangements sont terribles, parfois vertigineux, qui naviguent entre drame et rédemption. L’auteur explore son émotion, son corps, son appartenance aux temps d’aujourd’hui avec une sincérité souvent touchante. Elle émeut quand elle narre avec un souci pointilleux ses désarrois et les conséquences de ses choix d’existence. Les pages sur les effets du divorce sur les enfants sont poignantes. Les descriptions souvent lestes mais toujours élégantes de ses étreintes sont parfois souriantes, parfois pathétiques. La légèreté heureuse de son amour fou traverse le paysage d’une vie contemporaine que peuplent les enseignes à la mode, le commerce et le métier qu’elle exerce. Sans doute ne faut-il pas de laisser agacer par les convocations de noms de marques : c’est la vérité d’un parcours d’aujourd’hui. Son récit est scandé par ses méditations sur l’attente … attente des décisions de l’amant, attente du jour suivant, de l’étreinte suivante. Elle traverse les années, elle nourrit ses pensées, elle gangrène ses journées et elle devient une matière vive, presque gourmande malgré les frustrations, une entité en soi qui la constitue. Une métaphysique, une heuristique. Et quand le réel s’empare d’elle trop fort c’est une autre forme d’étreinte qui la conduit à une tentative de suicide mais jamais son intelligence et sa lucidité ne sont prises en défaut. Car sous le sujet qui est d’abord l’emprise amoureuse il y a un regard passionnant sur la façon de conduire sa vie professionnelle, sa vie conjugale, sa vie imaginaire. L ‘héroïne de L’attente est avide d’aller jusqu’au bout de ses pulsions, de ses curiosités, de son désir d’accomplissement. Aucun narcissisme, aucune complaisance, aucune crudité. Il n’y a pas de provocation chez Catherine Charrier. C’est la confession assumée d’une femme d’aujourd’hui. Un itinéraire étonnant qui témoigne dans une langue fluide, simple et gracieuse de la légitimité d’aller jusqu’au bout de soi-même.

Christian Gatard

Version gonzo-socio

Une copine s’est envoyée en l’air pendant des années et je n’ai rien su. Je trouve ça super ! Quand je dis s’envoyer en l’air il ne faut pas prendre ça à la légère. C’est une vraie affaire : un combat prométhéen pour vendanger de la vie ses meilleurs crus, pour affronter les démons de la Sainte Enfer, pour défier les Dieux et les Déesses de la doxa occidentale, repousser les frontières de la bienséance sans en avoir l’air, voler au dessus des interdits sans en faire une affaire révolutionnaire, simplement suivre sa pente en montant, sans embêter personne. Personne pas tout à fait parce que comme dans les mythes il y a du drame dans la comédie, des souffrances insupportables quand il faut bien dire aux gosses que leur père et moi ça ne va plus, quand le destin tout d’un coup décide de mettre des bâtons dans les roues bien huilées des plus malins stratagèmes, quand on rate sa mise à mort programmée, quand ces gens qu’on aime, ces gens qu’on aime toucher, ces gens qui vous font languir, ces gens épatants on se rend compte que ce ne sont que des gens et pas les demi-dieux qu’on avait cru, qu’on avait espéré. Le livre de cette copine – en fait je la connais à peine mais son bouquin c’est une rencontre, c’est une révélation – son livre c’est une claque, c’est gonflé, c’est donc ça la vraie vie d’une femme d’aujourd’hui ? … ben oui, c’est tellement la vraie vie que cela donne le vertige et que derrière des trucs à voir qui sont de temps en temps des images de magazine, derrières des trucs agaçants avec ces marques à la mode et ces enseignes branchées, avec son côté un peu snob parfois, tu vois monter cette vérité crue : l’envie de vivre.

Blaise Gingembre


Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :